Mouche Club de l'Orléanais

Calendrier activités

02 Mai 2018
20:00 - 23:00
Séance de montages
16 Mai 2018
20:00 - 23:00
Séance de montages
19 Mai 2018
00:00
Sortie rivière
19 Mai 2018
00:00
Sortie rivière
19 Mai 2018
00:00
Sortie rivière

Pêche de l'Avre 2015

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Compte rendu de deux journées de pêche sur l'Avre mai 19 fait 20 mai 2015.

A noter d'abord un temps tout à fait inhabituel pour la saison avec des températures fraîches ne dépassant pas 15° dans l'après-midi et 8° au moment du coup du soir, avec des averses et un orage de grêle et un vent soutenu de face fort gênant. Les mouches de mai étaient bien présentes, avec des émergences régulières entre midi et 18 heures, favorisée par les averses. L'activité cessait totalement vers 19 heures.

 

Sur la parti aval du parcours, il n'y a eu quasiment aucune truite de sortie durant ces deux jours, les mouches de mai défilaient régulièrement sans jamais être prises, si ce n'est par les bergeronnettes. Même les truitelles n'étaient pas présentes Sur la fosse tout à fait aval je n'ai constaté en deux jours que deux (beaux) poissons en activité, prenant une mouche de mai toutes les 15 ou 20, s'arrêtant pendant un quart d'heure.

Sur la parti amont, il y a eu régulièrement, sur les deux jours, pendant l'après-midi, des gobages de truites dont la majorité faisait entre 35 et 40 centimètres. Elles gobaient sur des sedges roux qui émergaient en même temps que les mouches de mai, et plus rarement sur les mouches de mai elles-mêmes. La même truite pouvait changer de menu régulièrement et il fallait parfois changer plusieurs fois de mouche pour l'attraper. Les grosses (s'il en reste) ne se sont pas vraiment manifestées. Personnellement je n'ai vu que deux à trois gros poissons (50 et plus) s'activant régulièrement. Ces poissons prenaient assez rapidement deux ou trois mouches de mai, puis ne se montraient plus durant parfois une demi-heure.

La pêche a donc été très difficile compte tenue du comportement des poissons, du froid et du vent. J'étais en cuissardes en caoutchouc, l'eau était glacée et le fond de la rivière souvent peu stable, sur la bordure. J'avais froid, il fallait une vigilance constante pour ne pas embarquer d'eau. Les lancers horizontaux sous les branches n'étaient pas favorisés par le fort vent de face. Finalement, les cuissardes de m'ont jamais empêché de prendre une truite mais m'ont gâché le plaisir de la pêche à cause du froid et de la peur de me mouiller. Elle ne protègent pas le poisson et rendent la pêche inconfortable…

Au total, sur ces deux jours, une vingtaine de truites entre 37 et 52 centimètres, les trois plus grosses 44, 51 et 52 cm. Michel a fait une pêche équivalente, les deux plus belles 45 et 50. Les poissons étaient en excellente condition et ne donnaient pas l'impression d'être affamés.

Rien de comparable donc aux pêches de l'an dernier où la majorité des poissons pris faisaient entre 45 et 53 centimètres. Mais il s'agit quand même d'une pêche exceptionnelle de nos jours... Le temps semble vouloir rester froid ce week-end et la semaine prochaine. J'attends avec impatience vos compte rendus.

avre2015-01

Jean-Claude